Réalisation d’enclos de restauration de la forêt côtière à La Désirade

C’est en bordure du littoral, au niveau de la Pointe Colibri à La Désirade qu’a eu lieu la mise en place d’enclos, là où se tenait de la forêt côtière. Dans cette zone, à ce jour, domine la végétation rase dans un paysage fortement modifié au cours du temps. En cause, l’invasion des sargasses, leur évacuation, divers aménagements, la circulation d’engins lourds et des coupes dans la végétation. Ces formations végétales ont par la suite été maintenues par le pâturage.

Afin de retrouver ce cordon de végétation, deux enclos d’une surface de 1000 et 440m² ont été montés en Forêt Domanial Littoral (FDL) gérée par l’ONF. Ces zones de plantation constitueront les liens d’un corridor biologique reliant les formations relictuelles de Mancenilliers (Hippomane mancinella) du site, habitat de l’Iguane des Petites Antilles (Iguana delicatissima). La restauration du milieu a débuté par la plantation de Poiriers (Tabebuia heterophylla), de Raisiniers bord de mer (Coccoloba uvifera), de Palétuvier gris (Conocarpus erectus), de Bois couleuvre (Cynophalla flexuosa) et de Noni (Morinda citrifolia).

Poirier, Raisinier bord de mer, Palétuvier gris, Bois couleuvre et Noni.

Cette action a été réalisée par le personnel de la Réserve ainsi que des bénévoles de l’Association Titè sur un équivalent de 13 journées avec l’aide financière de l’OFB (Office Français de la Biodiversité) et de la DEAL (Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement).

Compte rendu vidéo du chantier de restauration à la Pointe Colibri