Articles

Rapport 2021 du suivi des gaïacs de la Réserve Naturelle de Petite Terre

Ce rapport de suivi est le second effectué pour les gaïacs mis en terre sur Petite Terre en 2017. Comme pour les suivis des Melocactus intortus sur La Désirade, l’intérêt de ce travail est de noter comment se portent et évoluent les gaïacs. Des mesures de hauteurs, la couleur du feuillage ou encore les marques de prédations permettent une évaluation de l’état sanitaire des arbustes. L’objectif à long terme est de faire en sorte que les gaïacs puissent aller jusqu’à la reproduction et ne plus nécessiter de protection physique. Ce second suivi permet donc de tirer une première tendance de leur croissance et de leur survie sur site.

Le rapport complet est disponible ici.

Ce rapport de suivi est le second effectué pour les gaïacs mis en terre sur Petite Terre en 2017. Comme pour les suivis des Melocactus intortus sur La Désirade, l’intérêt de ce travail est de noter comment se portent et évoluent les gaïacs. Des mesures de hauteurs, la couleur du feuillage ou encore les marques de prédations permettent une évaluation de l’état sanitaire des arbustes. L’objectif à long terme est de faire en sorte que les gaïacs puissent aller jusqu’à la reproduction et ne plus nécessiter de protection physique. Ce second suivi permet donc de tirer une première tendance de leur croissance et de leur survie sur site.

Le rapport complet est disponible ici.

Mission Capture Marquage Recapture d’Iguanes à Petite Terre

La 6ème mission de Capture Marquage Recapture (CMR) de l’Iguane des petites Antilles s’est déroulée du 23 au 30 avril 2021. Pendant 5 journées ont été capturés l’ensemble des iguanes observés sur 4 zones arborées à Terre de Bas et 2 zones arborées à Terre de Haut. Chaque jour, l’ensemble de ces zones sont parcourues et la présence iguanes déjà capturés par l’équipe précédente est relevée.

Les iguanes capturés sont équipés d’une puce d’identification, si ce n’est pas déjà le cas, puis ils sont décrits selon plusieurs critères regroupant le sexe, l’état de santé et les dimensions de l’animal. Ils sont ensuite directement relâchés sur le site de capture après manipulation. Chaque binôme de capture est dirigé par un responsable formé à ces manipulations qui sont autorisées seulement lors de cette mission annuelle.

Insertion sous cutanée d’un transpondeur (puce d’identification) de la taille d’un grain de riz.

Au total, cette année, ce sont 593 iguanes différents capturés dont 318 nouvellement équipés d’une puce.

L’analyse des résultats de cette CMR sont en cours de rédaction.