Iguanes sur la terrasse marine

L'Iguane des Petites Antilles ( Iguana delicatissima ) est un reptile endémique
des Petites Antilles. La réserve des îlets de Petite Terre abrite probablement
la seconde population la plus importante après celle de la Dominique.

Crédits Photo : L. Trifault

L'IGUANE DES PETITES ANTILLES
(Iguana delicatissima)

Suite au constat de non-régénération naturelle de la population de gaïacs
sur l'île de Petite Terre. Depuis 2014, un projet de re-plantation de gaïac est
réalisé par l'équipe des réserves de la Désirade.

Crédits Photo : L. Trifault

PLANTATION DE GAÏACS SUR PETITE TERRE

Vestiges sur la réserve

Parmi les éléments remarquables dans la réserve, des vestiges témoins
d'un fort patrimoine culturel et historique sont observables : ancienne
cotonnerie, four à pains, citerne à eau,..

Crédits Photo : RN

VESTIGES SUR LA RÉSERVE À
CARACTÈRE GÉOLOGIQUE

Cette réserve présente des affleurements géologiques exceptionnels.
Le complexe volcanique de cette île, vieille de 150 millions d'années,
est le plus ancien connu à ce jour pour les Petites Antilles.

Crédits Photo : RN

Paysage de la réserve à
caractère géologique

Lagon de Petite Terre

Plusieurs espèces marines protégées et à fort caractère patrimonial
cohabitent dans le lagon. Requins citron, raies, tortues, lambis,
barracuda se laissent volontiers observer mais attention à ne pas les
déranger.

Crédits Photo : RN

LAGON DE PETITE TERRE

Association Ti Tè
ONF

La Désirade fût abordée en 1493 par Christophe Colomb lors de son second voyage aux Amériques. Après une longue et pénible traversée de l’Atlantique, la première île qui apparue fut tant désirée par les marins qu’ils l’appelèrent Deseada, « la désirée », d’où le nom de Désirade…

Le phare de Désirade – Source : RN

Source : RN

Actualités : La Désirade

Actualités : Petite Terre

AGENDA

Retrouvez ici la liste des évènements organisés sur les réserves naturelles de la Désirade !

GEOLOCALISATION