Rapport avifaune 2016/2018 de La Désirade

Découvrez le rapport avifaune 2016/2018 de La Désirade. À ce jour, 165 espèces différentes ont été recensées à La Désirade.

Rapport complet : rapport_avifaune_2016_18_DSD_v24avril2019

La Réserve Naturelle s’invite à la Fèt A Kabrit 2019

La Fèt A Kabrit est un évènement annuel qui attire, le temps d’un week-end, de nombreux visiteurs sur l’île de La Désirade. Tous les ans, les agents de la réserve naturelle tiennent à faire découvrir à ceux qui le souhaitent, les spécificités et actions qui entourent la réserve de La Désirade. Profitant de l’afflux de visiteurs, cette année n’a pas dérogé à la règle et, en ce week-end du 20 et 21 avril 2019, la réserve naturelle a tenu un stand sous le carbet se trouvant à l’entrée de la réserve. Ainsi, les curieux se rendant sur le site de la réserve naturelle ont pu, au contact d’une écovolontaire Titè et d’un agent de l’ONF, en apprendre plus sur la réserve naturelle. Des explications et visites de la plage géologique ont été faites, des livrets de jeux et coloriages concernant nos réserves ont été distribués à destination des enfants, nos amis les iguanes et tortues ont aussi eu leur lot de questions et tout un tas d’autres informations ont été fournies. Le week-end de la Fèt A Kabrit aura donc été l’occasion de promouvoir la beauté et les richesses qui composent l’île de La Désirade au travers ses réserves naturelles.

    

Rapport du suivi 2018 des Melocactus intortus

Chaque année, un suivi de l’ensemble des Melocactus intortus de la réserve de Désirade est effectué par les équipes de l’association Titè et de l’ONF. Nous vous présentons dans ce rapport, la méthodologie utilisée ainsi que les résultats du suivi. Les résultats sont ensuite comparés par rapport au suivi de 2017 afin d’étudier l’évolution des cactus.

L’ensemble du rapport est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous :

Suivi_Melocactus_2018

Assemblée Générale

Nouveau rapport d’étude : Suivis ornithologiques sur l’île de La Désirade (2013-2015)

Capture de l’Iguane commun (espèce invasive) sur la Désirade

Information du 19/02/2017 – Association TiTè – Gestionnaire des Réserves Naturelles de la Désirade et Petite Terre

Capture de l’Iguane commun (espèce invasive) sur la Désirade

La Guadeloupe compte deux espèces d’iguanes, une indigène : l’iguane des petites Antilles et une espèce invasive : l’iguane commun, facilement reconnaissable à sa queue rayée. L’iguane des petites Antilles est une espèce protégée qui est en danger d’extinction notamment à cause de l’arrivée de l’iguane commun. Dans l’archipel on ne la retrouve plus que sur l’île de la Désirade, les îlets de Petite Terre et sur la Basse Terre où subsistent quelques individus.

Le 6 décembre 2016 l’observation d’un iguane commun (Iguana iguana) dans le bourg de l’île de la Désirade a été rapportée par des habitants du quartier de Beauséjour (cf. photo 1 prise par Michel MATHURIN). C’est la première fois que la présence de cette espèce est attestée sur l’île, un des derniers refuges pour l’iguane des Petites Antilles (Iguana delicatissima) de l’archipel guadeloupéen. Toutefois, un signalement d’iguane commun au même endroit avait été transmis à TiTè début mai 2016, mais sans preuve. Une journée de recherche avait été organisée.

L’observation a pu être rapidement transmises aux personnels de l’association TiTè qui a pu mettre en place rapidement une campagne de recherche sur le terrain pour tenter de capturer cet individu et de le retirer du territoire. Pendant près de deux mois, le personnel de l’association TiTè et les bénévoles des associations se sont relayés pour être présents pendant près de 500 heures sur le terrain.

L’iguane a finalement été observé de nouveau le 26 Janvier (aucune observation depuis le 6/12/16) et a été capturé par le personnel de l’association TiTè le lendemain avec un peu d’ingéniosité. Il a été transmis ensuite au service de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. Il s’agit d’un mâle adulte qui a pu se reproduire avec les iguanes présents sur la Désirade. Un suivi des zones concernées dans les prochaines années sera mené, afin d’identifier les possibles traces d’hybridation dans la population d’iguanes des Petites Antilles de la Désirade.

Nous remercions l’ensemble des associations, TiTè, AEVA, ASFA et Le Gaïac qui ont pu mettre à disposition leur bénévoles pour participer à cette opération. Les remerciements vont également à la municipalité de la Désirade qui a relayé l’information sur le territoire, l’ONF, Michel MATHURIN pour ses observations et photos, Madame MATHURIN que nous a permis de rentrer régulièrement sur sa propriété et l’ensemble des riverains qui nous ont renseignés

Les efforts de tous sont nécessaires pour la conservation de l’iguane des Petites Antilles.

Plus d’infos sur : http://www.iguanes-antilles.org/